78°

voyage au Spitzberg
mercredi 6 avril 2016
par  Gil
popularité : 9%

78,3°... cela aurait pu être la température de l’air en Fahrenheit, celle de l’eau bouillie, ben non, c’est la latitude, bien au delà du cercle artique, à 1300km du pôle Nord, de Longyearbyen, chef-lieu de cette île, au statut particulier. Administrée par les Norvégiens, mais sans sa fiscalité, territoire neutre, mais libre d’exploitation notamment minière par les Russes. 3000 habitants, dont 2000 chercheurs et 3000 ours blancs.

Après une matinée de préparatifs, nous sommes partis sous la neige, de Longyearbyen (prononcez « bin ») avec nos pulkas comme attelage et dedans tout pour une semaine d’autonomie, 40 à 50 kgs. 13H, premières nouilles chinoises mangées sur la pulka, dos au vent, même menu de midi les jours suivants. Le temps s’est dégagé mais la température a chuté, 16h, premier bivouac, nous en installerons quatre différents, luxe, nous avons deux soirs au même endroit.Tous les jours il nous faudra deux heures pour nous établir, tente perso, tente mess, carrière de cube de glace, creuser le cercle pour les pieds et vers 18h on peut enfin commencer à installer l’atelier d’eau et goûter, on enchaîne ensuite par le repas du soir. Pour faire les 30litres d’eau bouillante quotidienne il nous faut trois heures, avec deux réchauds à essence. 21H, extinction des feux, mais pas de la lumière, le jour diminue de 0h30 à 4h30 mais il y a toujours de la visibilité. Pas de garde les trois premières nuits, le chien seul suffira.

Tous les matins, Ludovic, notre guide et porte flingue (dés que l’on sort de Longyearbyen le port du fusil est obligatoire) se levait le premier et faisait réchauffer les thermos de la veille, petit déjeuner copieux, refonte de neige pour les 20 thermos. Démontage du camp à 9h, départ vers 10h. Et bis repetita. 5 heures de ski par jour.

Globalement le terrain était plat mais il nous a néanmoins fallu passer un col ( des Fleurs) avec notre attelage, autant vous dire que la pente avec une pulka c’est pas évident. La descente sur l’autre versant fût plus ludique, façon luge, sauf que l’on a failli perdre une pulka ! Plus de peur que de mal mais dans ces contrées rien n’est anodin, il en va de la survie de chacun pour résister à la température dés que l’on s’arrête ou pour ce mettre à l’abri la nuit ou en cas de grosse tempête.

Nous avons basculé sur le Templefjord, remonté le long de ce bras de mer vent de face, plutôt frais. Passage sur une banquise réduite, le changement climatique est passé par là. On installe notre bivouac pour deux nuits, les tours de gardes sont partagés, deux heures par tente. Avec une paire de jumelles pour voir arriver la bête de loin et un pistolet pour lui tirer une fusée de détresse dans sa poire s’il est envahissant, avertir Ludo pour ultime recours. On est dans un secteur où il y a eu deux agressions avec des blessés et des morts, donc on l’a pas pris à la légère. Certes les ours sont remontés globalement vers le Nord à cause de la fonte de la banquise mais il reste des ours isolés et affamés.

Randonner sans pulka est un luxe, dans un canyon avec des oiseaux nicheurs, des pétrels pour la plus part, mais à l’ombre et vent de face, après une nuit à -17°, je vous avoue que ce fût l’endroit le plus froid. L’équipe a presque couru au sortir du canyon pour se mettre au soleil. On est monté jusqu’à un belvédère pour contempler le glacier du Von Post. Point sublime.

Après ce dernier bivouac, on a poussé un peu les skis, nostalgiques que ça s’arrête, une chenillette est venue nous chercher pour rentrer à Longyearbyen.. C’était une expérience nouvelle, nous avons découvert des déserts blancs, avec des dunes blanches, douces et hautes (800m) et finalement, bien équipés, on a presque oublié qu’il faisait froid !

Le séjour s’est achevé par une journée de tourisme et de petits achats de souvenirs, le niveau de vie norvégien calme rapidement les envies.

Annie et François

DIAPORAMA


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 30 janvier 2017

Publication

636 Articles
75 Albums photo
3 Brèves
5 Sites Web
4 Auteurs

Visites

143 aujourd'hui
119 hier
186340 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés