Piqûre de rappel pour les moulinettes

mardi 13 mai 2014
par  Gil
popularité : 7%

Petite vidéo "Petzl" de ce qu’il NE FAUT PAS FAIRE en assurance sur une moulinette.

Ecoutez les commentaires "avé l’assent".

http://www.youtube.com/watch?v=V9hs...

Voici une notice envoyée par la fédé pour un rappel sur la chaine d’assurage

Philippe JUILLET Saint Gaudens le 20 Mars 2014

DTR Escalade Midi Pyrénées Pysa.j@wanadoo.fr

Mesdames, Messieurs, Lors du stage Initiateur SAE, une information importante quant à la rupture de la chaine d’assurage a été mise à jour par le BE encadrant le stage.

Après consultation de la Commission Nationale Escalade, en la personne de Jean Pierre VERDIER, confirmation de modifications importantes a été apportée.

Lors de l’installation d’une moulinette, le grimpeur en tête avait deux possibilités en arrivant au relais :

METHODE 1 : Dite du maillon rapide Le grimpeur arrive au relais, se vache ou se longe au relais, ravale un peu de corde, fait une ganse, passe sa ganse dans le maillon rapide ou l’anneau du relais, fait une queue de vache en sortie de l’anneau, qu’il attache au moyen d’un Mousqueton de sécurité sur le pontet central de son baudrier, puis défait son noeud d’encordement, récupère le brin de corde et se fait mouliner jusqu’au sol.

Lors de cette manip, qui n’est pas plus longue que la seconde, il y lieu de ne pas passer le brin de corde « récupéré » suite au désencordement autour du cou, mais de le laisser pendre ou de le passer sur une épaule, de telle sorte que si ce brin venait à se coincer il ne puisse étrangler le grimper ou le faire pivoter. CES 1m ou 1m50 DOIVENT RESTER LIBRE. De plus, si le grimpeur, lors de sa descente souhaite refaire un pas qu’il avait eu du mal à accomplir lors de la montée, il ne pourra pas le faire puisque attaché par une queue de vache fixée à un MS. (Pour rappel il est interdit de grimper encordé avec un MS reliant la corde au baudrier, et une queue de vache n’est pas faite pour recevoir un choc). Il devra descendre, se ré encorder et pourra ainsi travailler sa voie.

METHODE 2 : (que j’appellerai volontairement à l’ancienne) A ne plus Utiliser et a ne plus montrer

Le grimpeur arrive au relais, se vache (ou se longe au relais), ravale un peu de corde et fait une queue de vache qu’il attache bien souvent à son porte matériel pour ne pas perdre sa corde,( des membres de la CNE ayant vu des pratiquants entourer ce morceau de corde autour de leur poignet !!!!) puis défait son double huit et Huit, passe la corde dans le maillon rapide ou l’anneau du relais en place, se ré encorde avec un huit et double huit, se fait reprendre sec, se dévache ou enlève sa longe et se fait mouliner jusqu’au sol.

Qui peut le plus peu le moins, je vous demande de bien vouloir mettre fin à la démonstration de cette manip au relais et d’insister auprès de vos stagiaires ou pratiquants pour qu’ils ne l’utilisent plus et les raisons en sont multiples. Dans cette manip, il y a :

  • Rupture de la chaine d’assurage. Le grimpeur après avoir enlevé son encordement se retrouve seul vaché sur son relais, en cas de rupture d’un point du relais ou chute de pierre sur sa longe, celle-ci peut couper net et le grimpeur faire retour au sol depuis le haut de la voie.
  • Porte matériel. Le porte matériel est prévue pour 5 DaN (soit 5 kilos) et ne supportera pas une chute. Dans le meilleur des cas, le MS habituellement attaché au porte Matériel devra l’être sur le l’anneau central (pontet) du baudrier. Pour information, il n’est d’ailleurs même plus fait état de cette manip au relais dans le nouveau manuel de l’UIAA et ce même si l’UIAA est une association qui fait des préconisations et non des règlements (au sens juridique et pénal du terme).

Pour ce qui est de la mise en place de cette information, il est évident que certains d’entre vous, initiateurs escalade, responsables de commission ou présidents de clubs trouverez des réticences et devrez faire preuve de diplomatie et de « démonstration » des risques (verbales bien évidement !!!) dans l’application de cette information ; Il n’en reste pas moins que le responsable d’une activité a une obligation de moyen et non de résultat.

Je souhaite donc que vous vous donniez les moyens de faire passer cette info.

Je reste à votre disposition pour toutes informations ou éclaircissement dont vous auriez besoin.

Philippe JUILLET DTR Escalade Midi Pyrénées


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 21 septembre 2017

Publication

685 Articles
77 Albums photo
3 Brèves
5 Sites Web
4 Auteurs

Visites

108 aujourd'hui
91 hier
213036 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté