Arête ouest du petit Rulhe en mixte

lundi 7 avril 2014
par  Michel.B
popularité : 11%

Initiation alpinisme Hivernal : arête Ouest du petit Rulhe

La semaine fut mouvementée dans les Pyrénées : la météo a fait des caprices alternant neige abondante, vent violent, pluie et grand soleil, rendant le manteau neigeux instable.

Nous avions envisagé pour cette sortie initiation d’alpinisme hivernal de réaliser un couloir de neige. Compte tenu de ces conditions, nous nous sommes orientés vers une arête et ce sera « l’arête Ouest du Petit Rulhe »que nous proposera notre Guide de Haute Montagne Baptiste Sicre. Retrouvaille le vendredi soir au gite des Oustalous aux Cabanes. Trois d’entre nous ont pris pension au gite, Christophe, Vincent, Benoit, alors que Margot et Marc nous rejoindront et bivouaqueront dans le Vito sur un parking.

Samedi matin, notre guide Baptiste nous rejoint. Nous réalisons le tri du matériel et vérifions les sacs. Quelle surprise que de voir un de nos compagnons avec un sac plus gros que lui !! si si je vous jure ! Plus gros que lui !! Quelques dizaines de kg (au moins 2 ou 3) c’est sûr et certain. Il dut même se séparer de doudou qui à lui seul pèse 3 kg. Une fois les sacs et la répartition du matériel réalisés, nous prenons nos véhicules et remontons la vallée de l’Aston avant de se garer au parking au pied du barrage de Laparan. Plus haut barrage des Pyrénées ou pas ? Nous n’avons pas encore vérifié.

Le groupe étant composé de skieur de randonnée, la montée se fera en ski. Elle sera entrecoupée de passage neige et pas neige obligeant quelques déchaussages jusqu’au Pla de Peyre. Enfin une belle montée sera réalisée, le poids des sacs se faisant sentir, surtout le gros sac !!! Toute la montée se fera sous un plafond nuageux et l’arrivée au refuge dans le brouillard.

Pause repas vers 13h30-14h00, petite sieste pour certains, avant le départ pour les exercices d’initiation. Réchappe dans les pente de neige, encordement et technique de progression, avec anneau sans anneau, avec boucle, sans boucle, encordement court, encordement long, pose de friends, et confection de relais, sur rocher, dans la neige avec piolet… Le temps passe vite très vite et il est temps de retourner au refuge pour diner. Tout le monde passera une bonne nuit et c’est à 5h45 que le réveil nous sortira de nos couchettes. Après le petit déjeuner, les sacs préparés, nous voilà parti en direction de l’arête. Nous sortons du refuge, elle s’impose devant nous, éclairée par les rayons du soleil levant. Pas un nuage ! Une splendide journée s’annonce. Nous suivons Baptiste qui passe en tête. Il nous conduira au pied de ce colosse. Les cordées sont les suivantes : Baptiste-Vincent, Marc-Margot, Christophe-Benoit.

Nous commencerons l’ascension sans crampon. Nous les mettrons rapidement, le rocher étant gelé par endroit et cela est plus rassurant dans notre progression. Les premiers passages se déroulent en rocher. Nous atteignons un premier passage délicat : une lame de rasoir, pas très longue mais bien effilée avec du gaz de chaque côté. De quoi faire ressentir quelques petites sensations. Nous atteignons un gendarme que nous contournerons par la droite puis rejoindrons une arête de neige très effilées (un mini Bionnasay). Celle-ci nous conduit à un petit couloir englacé. Une grosse stalactite s’y est formée au milieu. Les crampons seront forts utile. Au-dessus nous rejoignons le départ d’un grand couloir de neige à environ 40°. Baptiste avec Vincent en tête, ils vont chercher une vire à une vingtaine de mètre après le départ de la pente de neige. Nous nous engageons derrière eux après le signal de baptiste. Ce dernier me dira « prend le couloir de droite si tu le sens ». Bien sûr, je ne peux pas dire non d’autant plus que sur la gauche, une sortie dans une faille m’a tapée dans l’œil. Je fonce dans ce petit couloir. Départ de bruyère et de rhododendrons sous la neige dans lesquels il faut planter les piolets traction, puis le rocher dans la faille. Je m’y enfonce avec de la neige jusqu’à la taille. Je gratte et purge avec les pieds en cherchant des appuis sur du rocher. Mais il y en a très peu, voir pas du tout. Je pose des points puis décide de monter en prenant appuis sur le rocher par les côtés. Ce sera la bonne solution. Nous franchirons ainsi ce passage les uns après les autres avec Christophe, Margot et Marc. Baptiste et Vincent évoluant au-dessus de nous sur un autre passage. L’arête se poursuivra jusqu’au ressaut par un mixte neige rocher. De là, nous réaliserons un rappel de 8-10 ml avant de s’engager dans la descente du retour dans une belle pente de neige d’environ 35-40° max.

Arrivée au refuge et discussion avec les gardiens qui ont suivi notre progression depuis le bâtiment où nous déjeunerons avant de refaire nos sacs lourds. Montée au col derrière le refuge puis longue descente en ski par la Coume de Rieutort. Merci à Vincent pour la corde ! Pose au bord du ruisseau et ravitaillement en eau avant de finir d’arriver à pieds. Il fait très chaud, la neige a disparue du chemin. Nous repartons direction les Cabanes pour un débriefing autour d’un verre. Bilan très positif de ces 2 journées et satisfaction générale. Merci à tous les participants et à Baptiste pour ces moments partagés qui ont été enrichissants et plein de bonne humeur comme le prouve ce résumé de Christophe :

« Caf ist et ette.. Je suis plus doué à l’oral qu’à l’écrit mais pour faire plaisir à notre GO je vous raconte l’histoire... Franchement vous avez raté... Hihi.... Cette aventure restera dans les mémoires des participants avec des étoiles dans les yeux ... Merci encore à ces belles rencontres humaines et montagnardes, parsemées d’anecdotes de déconnades... Les trois choses que vous devez savoir :

  • 1/c’est que le refuge à des tarifs hiver et été : ça c’est pour Margot !!
  • 2/ ne jamais vous partirez avec un gros sac de 20 kg sous peine d’être le souffre-douleur du groupe
  • 3/ ce guide n’aime pas les doudous (enfin pas quand ils sont gros et lourds), et qu’il a une imagination fertile, il nous a fait faire de la cascade de rhododendrons !! Vous avez compris que vous avez raté quelque chose ne vous mordez pas les doigts ni autre chose on refera l’arrête quand la neige aura fondu »

Benoit G., Christophe M.

DIAPORAMA


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 23 novembre 2017

Publication

702 Articles
77 Albums photo
3 Brèves
5 Sites Web
4 Auteurs

Visites

40 aujourd'hui
73 hier
220299 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés