Raquettes : Week-end aux étangs de Bassiès

mercredi 2 avril 2014
par  Michel.B
popularité : 10%

Week-end étangs de Bassiès (Ariège)

Trois courageux (Benoît, Janine et Jean-François) se sont retrouvés pour ce week-end en Ariège, direction le cirque de Bassiès avec ses étangs et son refuge. La météo annoncée n’était pas fameuse mais la suite va nous prouver le contraire. Départ de Toulouse sur le coup des 9h00, arrêt à Vicdessos dans un bistrot bien sympathique pour glaner quelques infos auprès du patron sur la météo et l’état de la neige. Notre guide Benoît avait donc prévu un itinéraire nous permettant d’évoluer en sécurité tout au long du parcours.

Nous voici donc à notre point de départ peu après Auzat vers 10h45 direction le refuge de Bassiès à environ 4 heures de marche. Ciel légèrement couvert température bien élevée en fond de vallée. Après avoir traversé le ruisseau de Vicdessos, le chemin nous fait prendre peu à peu de l’altitude. Nous commençons à retrouver le vent que nous avions perdu à notre arrivée près des premiers sommets croisés vers Tarascon sur Ariège. Nous rencontrons 2 randonneurs regagnant la vallée, puis décidons de nous arrêter pour manger lorsque nous trouvons la neige vers 1300-1400m. Après cette rapide pause repas, les raquettes rentrent en action pour nous permettre d’atteindre le refuge de Bassiès. Nous traversons un joli couloir d’avalanche, heureusement purgé, puis atteignons l’étang d’Escaliès. Le soleil fait son apparition en début d’après-midi pour ne nous quitter qu’au cours de la nuit suivante. Une fois ce premier étang passé, nous sommes sur un sorte de plateau qui va nous mener jusqu’au cirque de Bassiès tout en croisant plusieurs étangs que nous longeons avec précaution. Il n’y a pas âme qui vive. Nous sommes seuls, pas une trace à l’horizon. Un fort vent nous déstabilise par moment, mais nous luttons vaillamment et arrivons enfin au refuge en fin de journée.

Cependant, du travail nous attend puisque la porte du refuge est bloquée par un bon paquet de neige que nous évacuons à l’aide de nos pelles. L’accès une fois dégagé, nous entrons.

Un refuge propre, rangé nous attendait. Température quelque peu fraîche (3°) que nous garderons durant notre court séjour en cette habitation perdue dans ce paysage tout de blanc vêtu. Comme il fait encore jour pour un bon moment, Benoît propose à Janine et moi-même une initiation improvisée à la cartographie, et au maniement du DVA.

La journée se termine par un festin à la chandelle par 4°C. Au menu, soupe et pâtes carbonara façon Benoît, le tout arrosé d’un rosée bien frais apporté par Janine. Après une nuit animée par nos amis ronfleurs, et une fois le petit déjeuner avalé, nous repartons rejoindre la civilisation par un temps couvert, légèrement pluvieux. La température toujours bien élevée, il a donc été décidé de reprendre en partie le même chemin qu’à l’aller pour plus de sécurité. Le manteau neigeux étant instable nous abandonnons l’idée d’un itinéraire par le Port de Bassiès.

A nouveau, nous chaussons nos raquettes, longeons les étangs pour arriver jusqu’à un chemin empierré qui suit en partie l’itinéraire d’une ancienne conduite forcée. La descente nous demande toute notre attention pour éviter de glisser sur les pierres et rochers humides. Arrivés à le centrale hydroélectrique, enfin la pause déjeuner bien méritée. La pluie commence à tomber, nous décidons de repartir sans tarder après nous être restaurés. Finalement, la pluie cesse rapidement et nous continuons notre descente jusqu’à notre véhicule. Sur le chemin du retour, nouvel arrêt à Vicdessos chez Bernard pour le pot de fin de week-end. Le retour s’annonce déjà sur Toulouse et Albi.

Nous avons passé un très bon week-end et espérons revenir sur ce secteur durant la période estivale pour admirer ces beaux paysages sous un autre angle.

Jean-François.

DIAPORAMA


Navigation

Articles de la rubrique

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 18 septembre 2017

Publication

684 Articles
77 Albums photo
3 Brèves
5 Sites Web
4 Auteurs

Visites

76 aujourd'hui
93 hier
212913 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés