Week-end raquettes au Bastanet et Pic du Portaras

mercredi 26 février 2014
par  Michel.B
popularité : 12%

Nous étions cinq à partir du parking du Séquestre Janine, Patricia, Nicolas, Francis, Emilie ce samedi matin à 6H30, direction Toulouse, sans oublier de récupérer Jo à Gaillac puis arrêt à Toulouse ou nous attendait Benoit, Une belle journée s’annonçait et déjà très vite de l’autoroute nous apercevions la chaîne des Pyrénées dans toute leur splendeur. Le départ de rando se situe au dessus d’Artigues dans le lacet du Garet, Préparation des sacs, distribution des bûches 1 pour les femmes et 2 pour les hommes et nous voilà franchir la petite passerelle qui marque le départ jusqu’au refuge de Campana de Cloutou. Dès le départ un sentier monte un peu raide, caillouteux et moyennement enneigé, faux plat et descente sur le ruisseau que l’on traverse, Nous chaussons les raquettes, direction Sud Ouest, montée vers le lac de Caderolles que nous ne verrons pas car sous la neige, Un passage délicat assez raide a freiné mon ascension, Benoit a résolu le problème avec sa corde. Vers 13 H30 arrêt casse croûte moment tès apprécié car nous avions besoin de carburant pour continuer, Après une bonne montée nous avons aperçu enfin le refuge au loin et en contrebas le lac de Greziolles sous une épaisse couche de neige, descente sur les fesses pour certains.

Arrivés au refuge vers 16H après une dernière ascension (env 180m) qui fut assez pénible pour tous, les sacs commençant à peser, total env 900m de dénivelé depuis le départ. Après un bon goûter, nous nous sommes installés et avons profité du calme du refuge. Ravitaillement d’eau à une centaine de mètres du refuge, retenue d’eau glacée seule source d’approvisionnement. Puis atelier DVA organisé par Benoit interrompu par l’arrivée de Margaux et Marco qui nous ont rejoint en ski de rando du village d’ Aulon par le col du Bastanet, exercice mené de main de maître par Benoit et Nicolas qui ont essayé de nous mettre en conditions réelles de recherche de victimes, exercice très bénéfique. Pendant ce temps le refuge s’est rempli et à 18 H nous étions plus d’une vingtaine. Allumage du poêle avec branches de sapin et nos bûches qui ont suscité l’étonnement et l’admiration des autres randonneurs en particulier des femmes. Bonne soirée, ambiance conviviale et à l’extérieur le ciel brillait de mille étoiles,* Nuit calme, pas de ronfleurs, Le lendemain très belle journée ensoleillée, après un bon petit déjeuner départ vers 9H , sacs allégés pour le col du Bastanet (2507m) que nous avons atteint sans problème après 300 m de montée , Benoit , Nicolas, Jo ont chaussé les crampons et nous avons suivi leur progression jusqu’au Pic du Portaras. Retour facile et agréable au refuge pour le casse croûte, Vers 13 H amorçage du retour par le même itinéraire que l’allée, Descente tranquille, nous avons chaussé les crampons au même endroit qui m’avait freiné à l’allée, Nous les avons gardés au lieu de rechausser les raquettes exercice très profitable pour ceux qui comme moi n’avons pas l’occasion de les mettre souvent, Arrivés au voitures et arrêt à Bagnères pour le pot de l’amitié.

Merci à Benoit Nicolas et Jo pour l’encadrement, ce fut un super week-end qui a demandé de l’énergie, mais, ce sont ceux là qui laissent le meilleur souvenir.

Emilie et Francis

DIAPORAMA


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 25 septembre 2017

Publication

687 Articles
77 Albums photo
3 Brèves
5 Sites Web
4 Auteurs

Visites

26 aujourd'hui
76 hier
213279 depuis le début
12 visiteurs actuellement connectés