REVEILLON sur l’AUBRAC

mardi 7 janvier 2014
par  Michel.B
popularité : 6%

REVEILLON sur l’AUBRAC

C’est devenu une tradition, fin décembre des membres du CAF d’Albi se délocalisent pour aller ensemble tourner la page de l’année.

Nous étions 9 à s’installer dans un gite à la ferme perdu dans l’Aubrac près du Col de Bonnecombe.

Pour un tel projet, l’important c’est d’avoir un chef à la hauteur ! Ouf, Francis était là au piano ! Et chacun a pu constater que lui aussi jouait du piano debout ! Et le bougre il connaît bien ses gammes !

Les 2 pintades prévues (pour les esprits mal tournés, je ne parle pas de cafistes !) étant restées au frigo à Puygouzon, la première rando avait pour thème chasse au sanglier après confection d’arcs et flèches à l’Opinel. Suite à un résultat un peu décevant, la deuxième rando débuta au supermarché de St. Germain du Teil. Faute de grives nous avons donc mangé du merle mais je me demande quand même si Francis ne nous aurait pas pris pour des perdreaux de l’année avec son histoire de pintades ! Sachant que l’on se caille par ici, peut-être ont-elles encore préféré rester au chaud au frigo !

Neige fraîche à notre arrivée et pour profiter de ces magnifiques paysages nous avons dû mettre des chaussettes... même aux voitures ! Le froid des premiers jours nous a permis de profiter de la neige avant que le vent du Sud ne vienne effacer rapidement la blancheur du décor. Le brave chien Patou nous accompagnait souvent dans les randos au départ du gîte. Affectueux certes, mais il n’a pas pu nous faire oublier l’absence de notre Vice-Président au moment de faire monter l’ambiance ! Robert était forfait lui aussi, pas d’atelier de révision des nœuds pour le réveillon non plus !

Après un bon repas, la nuit du réveillon fut calme et sans incident, il n’y a pas eu ni voitures, ni poubelles incendiées sur l’Aubrac ; juste quelques bûches dans la cheminée entretenue par Jean Jacques au péril de sa vie après une chute magistrale sur le verglas en sortant trop précipitamment les cendres. Il aurait entendu des voix !? Celle de Jeanne en l’occurrence, qui du haut de son bûcher lui criait : « Je veux des cendres, je veux des cendres ! » (Oui je sais, c’est moyen comme blague mais c’est pas Cauchon !) Un gros choc au coude va certainement le handicaper quelques jours surtout pour l’activité comptoir ou pour les soldes où il faut aussi savoir jouer des coudes ! Nous lui souhaitons un prompt rétablissement !

Bref, un bon petit séjour pour terminer l’année avec toutefois un gros coup de stress au moment du départ lorsque la propriétaire se mit en devoir de faire l’inventaire des gants de toilette ! Ouf ! Il n’en manquait pas un seul ! Pas étonnant ce n’est pas très utilisé dans les sorties CAF !

Michel M

DIAPORAMA


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 19 octobre 2017

Publication

692 Articles
77 Albums photo
3 Brèves
5 Sites Web
4 Auteurs

Visites

63 aujourd'hui
119 hier
216152 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés