Rando : Aston Cabaillère

mardi 5 novembre 2013
par  Michel.B
popularité : 17%

SOLEIL, NEIGE ET COULEURS D’AUTOMNE EN ASTON

Mercredi soir : météo décevante. Après un espoir d’avoir des prévisions correctes pour le week-end, nous avons dus renoncer avec Nicolas à l’organisation du tour et de l’ascension du pic du Midi d’Ossau.

Nous avons été 3 à croire en une possibilité de randonner sur les pyrénées. Fallait oser proposer quelque chose : ce fut faut. Après un dernier point météo, il était clair que nous devions nous diriger plus à l’Est, entre Pyrénées Orientales et Ariège. Après avoir eu Vincent qui était lui aussi motivé, on échangea des propositions de rando. Ce fut l’Ariège qui a eu notre faveur avec l’ascension du pic de Caballière et la découverte de la vallée de la Coume de Jas et de la vallée de la Rebenne. Jeanine ce joint à nous pour cette aventure.

Dès notre arrivée au plat de Peyre nous découvrons un paysage aux sommets enneigés.

Nous engageons la montée directe vers les étangs de cabaillères. Nous y trouverons la neige. Similaire à des blancs d’œufs montés en neige ! Après près de 900 ml de dénivelé et la rencontre de 2 lagopèdes déjà parés de leur tenue d’hiver (blanche), nous arrivons au sommet où nous prendrons notre déjeuner. Ce sera face à un paysage ouvert et magnifique, l’ensemble du massif du Rhule se déployait face à nous, plein sud, les sommets saupoudrés, les lacs scintillant au soleil.

Une descente vers la Coume de Jas allait suivre en passant par l’étang de la Peyre. Des couleurs et toujours un paysage idyllique nous accompagnait jusqu’à notre point de chute pour la soirée.

Pas de grandes difficultés techniques mais un pays sauvage, gorgé d’eau, des couleurs d’automne splendides, des ruisseaux avec des truites sur leurs frayères, une grande diversité de flores et une nature en équilibre. Superbe !

Nous avons passés la nuit à la petite cabane des Pradettes. Jolie cabane avec sa cheminée, bien équipée et son bas flanc en bois, patiné par l’usure des grosses planches. Nous avons fait le plein de bois pour nous, mais aussi pour les futurs occupants qui passeront après nous.

Au réveil, un beau soleil annonçait une journée radieuse. Ce fut le cas. Nous nous sommes engagés dans la descente vers le vallon de Quioulès, rejoins la cabane du même nom. Le temps de faire une pose puis nous repartons pour une belle montée vers la cabane de Rebenne. Cabane qui est située environ 150 ml plus haute en altitude que sur la carte et à 1 km plus loin. Repas du midi pris à celle-ci avant de s’engager dans la partie de ce vallon sublime. Montée de l’étang de la coume d’Ose puis vers la cabane et l’étang de mirabail ou nous ferons connaissance avec 3 espagnols très sympas, tombés sous le charme du secteur comme nous.

Retour à la voiture par une longue descente avant de rentrer ravis de notre découverte et de la météo qui a été en notre faveur durant ces 2 jours.

Benoit G

DIAPORAMA


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 25 septembre 2017

Publication

687 Articles
77 Albums photo
3 Brèves
5 Sites Web
4 Auteurs

Visites

26 aujourd'hui
76 hier
213279 depuis le début
12 visiteurs actuellement connectés