DECOUVERTE du SIDOBRE

mardi 11 décembre 2012
par  Michel.B
popularité : 10%

DECOUVERTE du SIDOBRE

Il y a 285 millions d’années, un magma de roche en fusion, « coincé » à 15km de profondeur s’est refroidi très lentement (pendant 15 millions d’années !), pour donner naissance à cette roche cristalline : le granite. En sous-sol, le massif du Sidobre présente des fissures. L’eau s’y infiltre, et l’humidité persistante transforme les micas et les feldspaths en minéraux argileux.

Le granite se désagrège alors en un sable grossier. Les fissures entre les blocs s’agrandissent, les arêtes des blocs s’arrondissent. L’eau de ruissellement entraîne les éléments de l’arène, dégradant peu à peu des boules de roche saine, caractéristiques des paysages du Sidobre. Le granit est une roche composée de Mica (noir), de Feldspath (blanc) et de Quartz (gris). Le plateau granitique s’étire sur 12 km de long et 10 km de large.

Bon voilà, ça c’est dit ! J’espère que le Président n’utilise pas encore le logiciel de dépistage du copier-coller !

Le temps était frisquet ce dimanche matin dans le Sidobre lorsque notre groupe s’ébroua sans brouhaha, heureux d’accueillir une toute fraiche nouvelle recrue du club qui nous change des vieux cafistes dinosaures déjà présents alors que le magma était encore tiède !

Belle balade en forêt entrecoupée de haltes à chacun de ces rochers si particuliers qui font la caractéristique et le charme du Sidobre : le rocher tremblant de La barque, le rocher du Verdier, les rochers décalés, le mur de la mort, l’éléphant, le billard, le fauteuil du diable, le roc de l’oie, les 3 fromages, le chapeau du curé et l’incontournable Peyro Clabado ! Chaque rocher a sa légende, nous en connaissions certaines, nous inventâmes les autres !

Petit passage au Lac du Merle où, faute de merles nous entendîmes les freins à disque de quelques vététistes. La glace commençait à disputer aux nénuphars la surface du lac où les premiers rayons de soleil engendraient une brume qui s’élevait harmonieusement tel un cafiste en forme. (Ah ! Elle est belle celle-là ! Merci à mon biographe de bien vouloir la noter !)

Casse-croute apprécié au soleil de Crémaussel qui réchauffa nos vieux os mais pas le chocolat qui resta ferme ; signe de jeunesse, précisèrent certains expérimentés ! Petite perte de temps en raison du sac de CL qui a souhaité rester anonyme. Et il serait goujat de ne pas respecter ce souhait après avoir dégusté son si bon gâteau !

Rando très technique aussi avec des études approfondies des différents moyens de débitage, sciage, polissage du granite au passage vers de nombreuses exploitations en activité ou abandonnées. Ici aussi la grande époque est passée ; on mesure tous les bienfaits de la mondialisation ; il est désormais plus rentable de faire venir du granite de Chine ou d’Asie plutôt que de l’extraire sous nos pieds ! Finie le temps où, d’après la légende, on remplissait les baignoires de champagne pour les petites fêtes entre amis ! L’heure est désormais plutôt à la douche…froide !

Encore une belle journée donc et pour les mordus de statistiques : 19,4km en 7h30, arrêts compris pour 675m de dénivelé.

Michel M -

DIAPORAMA ( regarder le diaporama en plein écran, les photos sont belles )


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 18 septembre 2017

Publication

684 Articles
77 Albums photo
3 Brèves
5 Sites Web
4 Auteurs

Visites

76 aujourd'hui
93 hier
212913 depuis le début
7 visiteurs actuellement connectés