Les balcons de La Jonte

dimanche 4 novembre 2012
par  Michel.B
popularité : 16%

Les balcons de La Jonte

Il la ferait les yeux fermés notre Guitou cette rando ! En effet pour la huit ou neuvième fois il a fait découvrir cette merveille à un groupe de sept cafistes qui en ont pris plein les yeux !

La première difficulté fut rencontrée sur la route en plateau entre Rodez et Millau où nous attendait, par moins 5 degrés une route bien verglacée qui obligea les chauffeurs à caresser les pédales avec toute la sensibilité qui caractérise un cafiste.

A 9h30 nous étions malgré tout d’attaque au Rozier pour un démarrage en côte qui fit tousser quelques vieux moteurs datant d’une époque où le turbo n’existait pas. Après un passage au pied du Rocher de Capluc, une partie « intéressante » nous attendait où nous avons un peu « posé les mains » pour arriver du côté de l’Enclume où l’on s’est dit qu’il fallait être un peu marteau pour sortir en ces lieux avec ce vent.

En direction de Cinglegros les spécialistes de champignons n’en croyaient pas leurs yeux ; sans sortir du sentier il suffisait de se baisser pour cueillir de beaux pieds de moutons certes un peu congelés mais par miracle rescapés du récent Aïd El-Kébir.

Une série d’échelles ludiques et tremblantes permettent d’atteindre le magnifique belvédère sur les Gorges du Tarn que constitue le Rocher de Cinglegros ; itinéraire classé dangereux où un panneau conseille de « ne pas surestimer ses possibilités de vaincre le vertige ! »En l’occurrence il existait effectivement un gros risque de voir un bonnet arraché par le vent !

Après la pause déjeuner dans une ambiance inhabituelle et un peu surréaliste puisqu’aucune goutte d’alcool ne coula, nous avons traversé le Causse Méjean pour rejoindre le « balcon du vertige » qui surplombe les Gorges de la Jonte. Il est vrai que bourré et avec ce vent le coin pourrait devenir dangereux ! Petite halte au passage au hameau de Cassagnes histoire de croquer une nouvelle fois la pomme ; ça ne nous a pas servi de leçon ! Ce crochet permet surtout à Guy de placer là une petite séance de bartassage mais bon c’était un peu décevant, il nous a habitué à pire !

Passage magique aux vases de Sévres et de Chine, ambiance grandiose !

Tiens à propos de vases vous connaissez l’histoire de celui de Soissons ? C’est un inspecteur qui vient dans une classe de primaire. Il demande à un élève : « Sais-tu qui a cassé le vase de Soissons ? » « C’est pas moi m’sieur je le jure ! » L’inspecteur apostrophe l’instituteur : « C’est un scandale, qu’est-ce que vous leur apprenez ? » Le maitre rétorque : « C’est un élève sérieux, s’il vous dit que c’est pas lui vous pouvez le croire ! » Furieux l’inspecteur rentre au rectorat expliquer sa visite au recteur. Celui-ci réplique alors : « Ecoutez je me fous de savoir qui a cassé ce vase mais si un vase a été cassé je veux qu’il soit remplacé ! »

Sur le chemin du retour nous avons vu s’envoler le bonnet d’un gars en train de monter au Rocher de Capluc ; l’occasion de chambrer un peu avec Patrick parce que nous, nous avons assuré dans ce domaine ! Heureusement parce qu’un bonnet comme celui de Patrick ce serait vraiment dommage de le perdre !ça lui donne un petit air d’épagneul ; c’est peut-être pour ça qu’il est si fort pour trouver les champignons ! Merci à Guy pour cette belle sortie variée et particulière, pliée en 7h comme prévu pour 17km et 980m de dénivelé. Nous aurions même eu le temps de boire une bière… si l’on avait trouvé un bistrot ouvert ! Décidément c’était journée sans alcool ! Et le président n’était pas là pour le constater, dommage !

Michel M.

DIAPORAMA

Vous pouvez voir toutes les photos dans l’album ICI ( n’oubliez pas de mettre en plein écran quand vous visionnez un diaporama )


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 23 novembre 2017

Publication

702 Articles
77 Albums photo
3 Brèves
5 Sites Web
4 Auteurs

Visites

40 aujourd'hui
73 hier
220299 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés