Rando aux mines du Mail de Bulard par Alain-Marc.

mercredi 17 juin 2009
par  Gil
popularité : 8%

JPEG - 674.2 ko
le vélo de Patrick

. Y'aurait de l'or ??? <

opendocument text - 10.5 ko
Le texte d’Alain-Marc

La mine de Bulard ? Il faut se la gagner. Après un premier échec en 2008 pour cause d’enneigement et faute d’équipement, nous étions à nouveau à pied-d’oeuvre, un an plus tard jour pour jour. On est arrivés la veille à Eylie le Haut samedi avec Patrick Soulié. Pour se mettre en jambe, on a commencé par grimper une heure par le GR10. L’Ariège est très rude, ça monte de suite très fort, très longtemps.

Le soir au gîte d’étape, nous avons sympathisé avec un basque très basquisant et son épouse. Expert-comptable à Saint-Jean-de-Luz, il a pris sa retraite le mercredi avant l’Ascension, a fait un repas de famille le jeudi, a pris le vendredi son sac-à-dos avec sa femme pour traverser les Pyrénées à pied, 45000 mètres de dénivelé, bravant la neige encore très présente. Ils comptent arriver le 5 juillet. Joueur, entraîneur de rugby et chanteur, il est très content qu’Albi remonte en Top 14, une ville "qui a du peps". Dans la nuit, il y a eu un gros orage. Le matin, quand on est partis à 6h30, l’air était très chaud, comme tropical. Puis le ciel est devenu gris, peu sympathique. Une heure après, nous étions sous la pluie, le vent. Nous marchions sous l’averse, les gouttes nous cinglaient, elles s’écrasaient contre la capuche du poncho, dans un bruit assourdissant, comme mille petits pétards. Nous montions en luttant à chaque pas contre le vent, nous manquions d’être renversés. Déjà, la fatigue se faisait sentir après des heures de marche, les mollets tiraient. Et nous continuions à avancer, pas à pas.

J’y ai vu une métaphore de la vie, combattre, avancer coûte que coûte vers un objectif qu’on s’est fixé, malgré les difficultés, la souffrance, contre vents et marées, là, c’était le vent... Et malgré tout, chaque pas, chaque jour, recèle sa part de plaisir. Partout, des vestiges de l’exploitation industrielle de la mine de Bulard où nous nous rendons, la plus haute d’Europe avec des galeries jusqu’à 2700 mètres d’altitude. Jusqu’en 1919, et pendant 20 ans, jusqu’à 150 mineurs extrayaient du zinc et du plomb. On l’a surnommait la mangeuse d’hommes, notamment à cause de la dangerosité du chemin, à flanc de falaise. Alors que nous voyions enfin les bâtiments de la mine, surnommés "Machu pichu ariégeois" (d’où l’utilité du poncho) à cause de leur emplacement incroyable à flanc de falaise, il y a eu comme un grand, un gigantesque roulement de tambour. Un névé qui s’effondrait tout prêt de nous, la débacle. Comme un avertissement de la mangeuse d’hommes de ne pas s’approcher. On l’a fait quand même. 5h, 44 mn, 28 sec et 14 centièmes après le départ, nous étions arrivés. Nous avons exploré pendant deux heures les ruines, quelques bouts de galerie, manipulé des poulies qui tournent encore 90 ans après. Le temps était comme suspendu, on était parmi les fantômes de ces mineurs dont Nelly et Claude Taranne, qui tiennent le gîte d’Eylie le Haut et sont la mémoire du lieu, viennent de retrouver les photos, pour la première fois, chez un descendant de contremaître à la mine. En chemin, nous avons vu le lagopède, la perdrix des neiges, beaucoup de fleurs et de rhododendrons roses partout. Au retour, c’est une tradition chez moi, j’ai pris un long bain dans le torrent. Le premier de l’année. L’eau du Lez était relativement peu fraîche cette fois. Ca fait un bien fou, on se sent lavé après toute cette transpiration, ces efforts. Le bain froid relâche les muscles. Je le recommande. C’est une prescription médicale, le docteur Soulié a mis les pieds aussi, il confirme. Nous sommes repassés au gîte pour conter nos exploits. Avec une récompense à la clé : une bière ariégeoise Brouche de Saint-Girons, offerte par nos hôtes.

Et si vous voulez en savoir plus... http://www.ariege.com/geologie/mine...


Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 17 novembre 2017

Publication

702 Articles
77 Albums photo
3 Brèves
5 Sites Web
4 Auteurs

Visites

29 aujourd'hui
122 hier
220130 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés